Une figurine 25 mm "oldschool" par jour

25 mai 2020

Black Dragon / Grenadier

Un dernier dragon pour la route

Commençons par un petit plaisir : le dessin de John Dennett qui illustre le douzième bulletin de Grenadier :

083 - Bulletin

J'ai peint le dragon d'aujourd'hui avant celui d'hier et je vais répondre à cette terrible question : " Mais POURQUOI l'ordre chronologique n'est pas respecté ? Pourquoi prendre le risque d'une faille dans l'espace-temps ? ". La réponse est beaucoup moins dramatique : j'ai refait son socle. Le dragon noir (7501 Black Dragon) vit dans les marais et tout le monde se moquait du sol que j'avais réalisé : "C'est pas un marais, c'est une forêt, nya nya nya...". D'abord, ces méchantes réflexions m'ont replongé dans l'ambiance des scénarios bon marché côté-marais-côté-forêt que nous avions connu parfois au club : d'interminables déplacements pour se rendre au donjon avec ses tables de rencontres aléatoires de monstres attaquant depuis le côté gauche du chemin (un scarabée-bombardier, un alligator géant, une tarentule à mandibules...) ou depuis le côté droit (un ours-hibou, une meute de loups, des genoux, des cailloux...). Après avoir longuement pleuré sur mon lit comme dans les films américains, je me suis remis au travail sur ce maudit socle, une fois le dragon vert terminé. Je n'ai pas de produit d'eau artificielle ni de vernis, j'ai essayé d'appliquer plusieurs couches de colle blanche diluée à l'eau et avec quelques gouttes de shade vert pour obtenir un effet un peu brillant, "mouillé". J'ai étalé un pot de texture Citadel Lustrian Undergrowth, passé différents lavis de marron sombre et de verts et collé des bouts de bois, jusqu'à l'obtention d'un résultat assez convaincant : en premier une photo prise le 11 avril 2020 et ensuite la version définitive du 18.

083 - Dargon noir (1)

 

083 - Dargon noir (4)

J'espère que maintenant vous pouvez en effet "presque sentir l'odeur du marais émanant de sa peau écailleuse", comme l'indique le texte de présentation du Grenadier Bulletin :

083 - Bulletin 2

Sculpté par Andrew Chernak, ce dragon n'est pas le plus réussi : trop petit encore une fois, il lui manque ce côté prestigieux et menaçant d'un dragon. C'est un monstre emblématique du médiéval fantastique et nous avons droit à un gros lézard ailé en train de chercher des gros verts dans la boue ! Je suis un peu dur, mais le dragon noir de la série 2 a quand même une autre allure !

J'ai quand même fait tout mon possible pour le peindre au mieux, en noir avec quelques éclaircissements de gris et une touche de violet par endroit, sur les conseils avisés de Jean-Philippe.

083 - Dargon noir (2)

083 - Dargon noir (3)

Je trouve le résultat final pas vilain : comme le dragon vert, je trouve que la peinture peut grandement améliorer une figurine quelconque, voire laide. Le temps que je passe à les peindre implique probablement un certain attachement. J'ai la boîte de ce dragon, mais pas le piédestal. J'en ai cinq pour le moment, assez pour vous montrer un début de cercle que l'on peut former quand on les a tous :

083 - Collection

Curieusement, le texte fourni avec la boîte conseillait de peindre soi-même la gemme en noir et précisait que les suivantes seraient de la bonne couleur. Entre ceci et le texte rectificatif en fin du bulletin numéro 12, on devine que Grenadier a eu du mal à se décider sur la stratégie de vente : avec ou sans boîte, gemme ou piédestal, il semble qu'il y ait eu plusieurs changements de cap.

Grenadier avait tout fait pour inciter ses clients à acheter les douze dragons : les piédestaux et leur gemme unique forment un cercle dans lequel était prévu un treizième dragon que l'on ne pouvait pas acheter mais que l'on obtenait gratuitement en envoyant les douze preuves d'achat des dragons que l'on découpait sur le côté de la boîte.

J'ai peint pour le moment quatre dragons. Je bloque sur le dragon blanc (oui, toujours le blanc qui pose problème...) et je voudrais recommencer le dragon d'or (je recherche sa patte avant droite, je l'ai refait en milliput mais ce n'est pas top).  J'espère trouver les ailes du spectral et améliorer la griffe de l'airain (refaite en milliput aussi). Je n'ai pas encore réfléchi à la façon de peindre le platine. Il me manque le dragon d'argent (j'ai sa boîte vide et son piédestal), celui de bronze et le bleu. Alors rendez-vous dans un an ou deux pour la fin de la série !

Demain, un de mes personnages et nous allons aussi parler de boucliers.


24 mai 2020

Green Dragon / Grenadier

Renaissance d'un dragon

Je vous ai dit que mon lot contenait plusieurs dragons incomplets : des parties manquantes ou cassées, avec ou sans piédestal, avec ou sans boîte. Le jour où j'ai reçu mon paquet des USA, j'ai appelé à l'aide le groupe Facebook oldschoolminiatures pour savoir s'ils pouvaient compléter mes dragons mutilés ou m'indiquer où trouver les membres manquants. Cette photo montre l'état des lieux :

082 - lot

De gauche à droite, il y a un dragon blanc (White Dragon) sans tête, un dragon d'airain (Brass Dragon) sans tête et sans main droite, un dragon vert (Green Dragon) sans aile, un dragon de platine (Platinium Dragon) sans queue, un dragon spectral (appelé aussi Tiamat) avec seulement deux têtes sur cinq et sans aile. Le dernier dragon est le premier de la série 2 des dragons de Grenadier : le dragon des mers (Sea Dragon) auquel il ne manquait qu'un morceau à coller sous la gorge (un barbillon ?).

Personne dans le groupe n'avait les morceaux qu'il me fallait, mais un membre m'a conseillé de contacter le responsable du site Mirliton. En 1996, Grenadier plia boutique et fut racheté par la compagnie italienne Stratelibri/Nemo. Elle fit faillite en 2003 et Stefano Grazzini, fondateur en 1983 de Mirliton (il fabriquait des figurines historiques), lui racheta les droits (et les moules surtout) des figurines Grenadier. J'ai donc tenté ma chance et lui ai envoyé la liste des pièces qu'il me fallait pour compléter mes dragons. Il m'a trouvé la tête du dragon blanc et du dragon d'airain, les têtes et la queue du spectral et le barbillon du dernier. Malheureusement, le dragon vert et le spectral étaient encore cloués au sol... Plus tard, j'ai pu acheter sur le groupe Facebook les ailes du dragon vert. Remarquez que la plupart d'entre eux ont été sculptés de telle sorte que le manque d'aile ne laisse pas de trou dans la figurine, qui peut donc passer pour un simple gros lézard. Le 19 mars 2020, j'ai pu coller les ailes du dragon vert et lui passer une sous-couche de bombe de peinture noire.

Si peindre le corps ne m'a pas posé problème, j'ai beaucoup réfléchi et expérimenté sur les ailes, comme pour mes deux premiers dragons. Sur une aile, j'ai tenté de laisser les membranes très sombres, noires avec un léger brossage de vert sombre. Sur l'autre, j'ai tenté un vert très clair et presque fluo. Rien ne me plaisait. J'ai trouvé un modèle sur Internet qui me plaisait énormément, avec un improbable dégradé du vert vers le blanc cassé, mais je ne voyais pas du tout comment y arriver. J'ai ressorti ma palette humide (une barquette en plastique, une éponge plate imbibée d'eau et du papier sulfurisé par-dessus) et j'ai posé du vert (Waaagh! Flesh) et du blanc cassé (Ushabti Bone) un peu plus loin sur le papier. J'ai ensuite étiré chaque couleur l'une vers l'autre, pour les mélanger et obtenir un dégradé entre les deux. Le résultat fut inespéré, tellement je doutais d'arriver à l'effet que je visais ! Ce dégradé auquel je n'aurais jamais pensé tout seul fait partie de mes plus belles réussites. J'ai laissé le dessous des ailes presque noir.

Pour uniformiser ma gamme de dragons, je lui ai ajouté le même socle que le dragon rouge, en essayant de simuler un sous-bois. En plus des habituels grains de sable, cailloux et flocages, j'ai ajouté une souche d'arbre que j'ai imprimé en 3D après avoir trouvé le fichier sur Internet. Je suis plutôt fier de vous présenter mon 2505 Green Dragon, terminé le 17 avril 2020 et sculpté par Andrew Chernak :

082 - 2505 - Dragon Lords - Dragon of the Month - green Dragon - July 1994 (4)

082 - 2505 - Dragon Lords - Dragon of the Month - green Dragon - July 1994 (5)

082 - 2505 - Dragon Lords - Dragon of the Month - green Dragon - July 1994 (6)

082 - 2505 - Dragon Lords - Dragon of the Month - green Dragon - July 1994 (7)

Je cherche régulièrement son piédestal et sa boîte vide, mais je n'ai pas encore trouvé. Comme le dragon de cuivre, il est un peu trop petit. Je crois que ce défaut fut corrigé avec la deuxième série. J'ai les deux versions du dragon de platine, la deuxième est deux fois plus longue.

Demain : le dernier dragon que j'ai réussi à peindre.

Posté par cmonie à 02:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mai 2020

Red Dragon / Grenadier

Cracheur de flamme

Après celui de cuivre, je me suis décidé à peindre le deuxième de la série Dragon of the Month : le Red Dragon (dragon rouge). C'est le plus classique, mauvais comme une teigne et cracheur de flammes. Sculpté par John Dennet, il fut annoncé dans le Grenadier Bulletin numéro 12 :

081 - Bulletin

Je vous en propose une traduction : "Avec le mois d'avril arrive la promesse d'un temps plus doux, et avec un temps plus doux arrive la promesse d'un... Sauvez-vous ! Un Dragon Rouge en maraude est dans les airs ! Ce monstre malveillant n'a pas du tout l'air amical. Sa posture peut laisser penser qu'il décolle ou atterrit. Dans les deux cas, c'est mauvais signe pour tout infortuné se trouvant sur le chemin du Dragon. Vous sentez la chaleur de son souffle sulfureux sur votre nuque ? Ne vous retournez pas."

J'ai cherché l'inspiration sur Internet et j'ai voulu copier l'effet de lave dont les couleurs vont du noir vers l'orange, en passant par le rouge. J'ai donc peint les écailles en rouge (Mephiston Red) en prenant bien soin de laisser les interstices noirs. Ensuite j'ai éclairci petit à petit les reliefs des écailles en rouge plus clair (Evil Sunz Scarlet) puis en orange (Trollslayer Orange) pour tenter d'évoquer un corps incandescent. Dans un premier temps, j'ai voulu des ailes à dominante jaune finissant sur du rouge et enfin du noir. Pour finir, j'ai collé la figurine sur un grand socle en plastique que j'ai peint avec la peinture Technical Astrogranite. Voici le résultat le 27 janvier 2020 :

081 - 2502 - Dragon Lords - Dragon of the Month - Red Dragon - April 1984 (7)

J'ai délaissé l'aspect d'œil reptilien pour des rétines enflammées, ainsi que les naseaux et les espèces d'évents à l'arrière du crâne, comme si le feu couvait, prêt à jaillir. J'ai aussi éclairci leur pourtour pour simuler la lumière émise par ces flammes (une sorte d'OSL dont j'ai parlé hier).

081 - Head

J'étais assez content de moi, mais tout ce jaune sur les ailes ne plaisait pas à tout le monde et j'ai petit à petit pris la décision de les retravailler pour augmenter la part de rouge et étaler plus le dégradé. J'ai aussi choisi de ne pas changer le dessous des ailes, j'ai voulu qu'il reste plus lumineux, cela m'amuse de le comparer à certains oiseaux en parade amoureuse. J'ai obtenu cette nouvelle version le 7 avril et je pense que le résultat en vaut la peine :

081 - 2502 - Dragon Lords - Dragon of the Month - Red Dragon - April 1984 (5)

081 - 2502 - Dragon Lords - Dragon of the Month - Red Dragon - April 1984 (6)

C'est le plus grand de la première série de dragons Grenadier : en fait, la plupart des autres sont un peu petits pour des dragons, ce serait de jeunes spécimens dans l'univers AD&D. Comme le dragon de cuivre, j'ai aussi sa boîte et son piédestal avec une gemme rouge. Je vous en montre sa photo : ils ont tous une inscription et des dessins sur les côtés différents et la couleur de la gemme est en rapport avec la couleur du dragon.

081 - Piédestal

Demain, un autre dragon !

22 mai 2020

Copper Dragon / Grenadier

Enfin un dragon !

Je vous ai raconté comment j'avais acheté un énorme lot de figurines Grenadier sur eBay.com (la branche américaine) et qu'il contenait notamment des dragons. Le problème est que certains étaient incomplets car ils étaient vendus en boîte en plusieurs parties à assemler et coller, généralement le corps et les deux ailes. Donc certains étaient privés d'ailes, de pattes, de queue, alors que d'autres étaient encore dans leur boîte d'origine, quasiment neufs. Seuls deux de ces dragons n'appartenaient pas à la première série de dragons de Grenadier, Dragon of the Month. Annoncée fin 1983 dans le Grenadier Bulletin numéro 12, elle est constituée de douze dragons, chacun dans une boîte, avec un piédestal et une pierre précieuse, disponible à raison d'un nouveau spécimen chaque mois, de mars 1984 à février 1985.

Dans mon lot, il y avait le Copper Dragon (dragon de cuivre, huitième de la série) complet dans sa boîte et c'est celui que j'ai choisi de peindre en premier. C'est une œuvre de du sculpteur John Dennett. Cette fois, je n'ai pas mis trop de temps à me lancer : je l'ai reçu le 16 octobre 2010 et je l'ai terminé le 23. Dans Donjons et Dragons, il y a énormément de dragons différents et les principaux se démarquent par leur couleur. Ils ont chacun leur type de souffle (feu, glace, gaz, etc.), d'habitat, de pouvoirs magiques, d'alignement... Car tous les dragons ne sont pas des créatures maléfiques : les "métalliques" sont des créatures bienveillantes, comme le montre bien la saga Dragonlance.

Des dragons de ce type sont nombreux et cela me pose de gros problèmes pour les peindre : comment différencier un dragon d'argent d'un dragon de platine ? Le bronze et l'airain, c'est si différent que ça ? Pour le dragon de cuivre, j'ai utilisé la base Screaming Bell et pour faire ressortir les écailles, j'ai ombré avec du Reikland Fleshshade et éclairci avec le layer Hashut Copper. Pour les ailes, j'ai joué sur l'oxydation du cuivre, afin qu'il ne soit pas confondu avec un dragon d'or : le vert-de-gris. J'ai essayé d'obtenir une couleur un peu turquoise que j'ai passée très diluée (car le vert-de-gris apparaît dans les creux d'un objet en cuivre) une partie des membranes des ailes en essayant d'obtenir un dégradé et de laisser apparaître les stries parallèles aux longs os qui se terminent par des cornes. J'y ai passé beaucoup de temps car j'ai tâtonné, essayé différentes couleurs et dilutions. Il existe chez Citadel un pot technical de vert-de-gris prêt à l'emploi, le Nihilakh Oxide, mais je ne l'avais pas, j'ai dû me débrouiller. Je vous avoue que je suis content du rendu final de mon premier dragon peint et j'ai placé la barre assez haut pour la suite de la série. J'espère que celui-ci vous plaît et que vous aimerez les suivants.

080 - 2508 - Dragon Lords - Dragon of the Month - Copper Dragon (1)

080 - 2508 - Dragon Lords - Dragon of the Month - Copper Dragon (2)

Voici la boîte et le piédestal : je n'ai pas encore trouvé de façon satisfaisante pour le peindre, j'y réfléchis...

080

J'ai terminé trois autres dragons depuis, ce sera le sujet des prochains articles.

 

21 mai 2020

Jailer / Citadel

Prison Break

Le 12 octobre 2019, j'ai achevé une nouvelle figurine de la gamme Citadel C46 Villagers. Je la connaissais depuis longtemps, je l'avais vue chez Jean-Philippe (qui me l'a donnée dans son lot n° 3) et elle avait marqué ma mémoire. Ce personnage de jailer (geôlier) n'a pourtant rien de charismatique, mais cet individu vouté avec son collier de barbe et mâchouillant son cigare est plein de personnalité. Avec sa chaîne à la main et son trousseau de clés, on identifie sa profession très vite et sa lanterne est finement sculptée, ainsi que son armure en cuir clouté.

079 - C46 - Villagers - Jailer - 1985 (2)

079 - C46 - Villagers - Jailer - 1985 (3)

Si j'étais plus doué, j'aurais pu simuler l'éclairage latéral émis par sa lanterne en teintant tout le côté droit de la figurine en orange, mais c'est très compliqué. Cette technique qui consiste à peindre les effets d'une source lumineuse tenue par le personnage s'appelle l'OSL (Object Source Lighting). Je me suis contenté d'éclaircir la jambe sous la lanterne et de faire ressortir les motifs de son armure en éclaircissant les arêtes de droite. Je pense que cela se voit bien sur la jambe mais que j'aurais dû éclaircir d'avantage les reliefs de l'armure.

J'ai ajouté au côté sale de ce gardien avec des ongles marron, de la rouille sur la boucle de ceinture, l'armure et le boulet et des débris au sol de terre battue. Je pense que c'est une de mes plus réussies de la série C46.

Demain : une étape marquante dans une vie d'homme, le premier dragon peint !

 

Posté par cmonie à 02:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


20 mai 2020

Pippin / Citadel

Percemont de la Comté

Je vous en ai souvent parlé, je vous ai déjà montré cette figurine à l'occasion, c'est aujourd'hui l'objet de cet article. En 1985, Citadel et Grenadier obtinrent la licence de produire des figurines pour l'univers du Seigneur des Anneaux et le Jeu de Rôle des Terres du Milieu (JRTM, ou MERP en anglais). J'ai Bill le poney produit par Grenadier et Pippin et Gimli par Citadel de la gamme Middle Earth (j'ai aussi quelques wights, j'ai acheté et perdu le blister ME-2 avec Legolas, Boromir et Gimli). La gamme est vraiment réussie selon moi et l'équivalent chez Grenadier fait pâle figure selon mes goûts.

La figurine de Pippin était vendue dans un blister intitulé ME-34 Hobbits of the Shire (Hobbits de la Comté). Il y avait aussi Merry dans l'uniforme du Rohan, Bilbo et Sam dans des postures similaires et Frodo tenant l'anneau. Celle de Pippin correspondait exactement à l'idée que je me faisais de mon personnage de hobbit rêvant d'être paladin. Héroïque et vertueux, je l'ai peint à l'époque dans des tons très clairs de blanc et de bleu, sans respecter les couleurs officielles de l'armée du Gondor, dont Pippin fit brièvement partie. J'ai voulu le repeindre avec le même schéma de couleurs, en commençant par le blanc. Et je me suis arrêté, quelque chose ne m'allait pas, le blanc était trop mat, trop pur et j'ai laissé la figurine de côté pendant un moment. Après quelques lectures sur les difficultés de peindre en blanc, je l'ai repeinte en gris très clair (Grey Seer) et cela m'a débloqué. Comme je l'avais lu, un gris très clair, à côté d'autres teintes, donne l'illusion du blanc. J'ai choisi de l'assombrir avec du bleu et de l'éclaircir avec du blanc. La figurine étant petite, le résultat est correct à l'œil nu, mais l'appareil photo est impitoyable, à tel point que j'ai failli changer le sujet de l'article du jour. Il me faudra la repeindre un jour, mais je ne peux pas l'imaginer autrement que blanc et bleu (oui je peux être têtu !).

078 - ME - Middle Earth - ME-34 - Hobbits of the Shire - Pippin (1)

078 - ME - Middle Earth - ME-34 - Hobbits of the Shire - Pippin (2)

Au club de Montauban, nous éditions irrégulièrement un journal, où tout le monde pouvait écrire des articles (mais bien peu prenaient la peine d'écrire quoi que ce soit). J'avais proposé le début d'un feuilleton sur les aventures de Percemont, sur un ton humoristique, où je m'amusais avec les clichés du genre, avec les personnages de certains joueurs ou des situations récurrentes au club. Voici le premier texte, il a plus de trente ans !

078 - Percemont

Demain, un nouveau villageois.

Posté par cmonie à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19 mai 2020

Beggar / Citadel

Une p'tite pièce s'il vous plait ?

Aujourd'hui, une troisième figurine de la série C46 Villagers de Citadel : Ned the Beggar (Ned le mendiant). J'a eu quelques difficultés pour peindre sa jambe droite, la sculpture de ce qui semble être des bandages n'est pas très précise (mais je viens d'ajouter du gris et ça rend mieux maintenant). Je suis en revanche assez satisfait des vêtements, surtout les plis de son haut rouge. Le pantalon aurait mérité un meilleur fondu des couleurs mais il fait bien usé. J'ai réussi à bien faire ressortir le bois du bâton et le sol en milliput évoque assez bien une rue pavée irrégulièrement. J'aurais dû ne pas autant déborder du socle en découpant avant séchage son pourtour.

077 - C46 - Villagers - Ned the Beggar (3)

077 - C46 - Villagers - Ned the Beggar (4)

Vous l'avez compris, je suis plutôt content du résultat, sans compter que j'apprécie beaucoup la figurine qui, avec quelques éléments bien choisis, nous fait bien comprendre que c'est un mendiant : la sébile, le bâton de marche, la jambe bandée et le pansement sur la tête sont finement sculptés. J'ai achevé sa peinture le 6 octobre 2019.

Comme tous mes villageois, c'est Jean-Philippe qui me l'a donné (lot n° 3) et heureusement car si je voulais me les acheter, je serais moi aussi obligé de vous demander l'aumône ! D'ailleurs très bientôt je vous en montrerai un quatrième.

Demain : j'en ai souvent parlé de ce personnage !

Posté par cmonie à 02:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mai 2020

Troll hurling rock / Citadel

Rock the Casbah

Je vais ai montré un seul troll jusqu'à présent, un slotta Citadel. En voici un autre bien plus ancien, peut-être même d'avant 1980 : sculpté par Tom Meier, ce troll est vraiment très détaillé et sa posture montre bien l'aspect sauvage de ce monstre. Il fait partie de la série Fantasy Tribes Troll, j'ai la chance d'en avoir deux autres, il me semble que je les ai tous achetés en même temps dans le gros lot de Fonvieille et qu'ils n'étaient pas trop touchés par le lead rot. Numéro 3 des FTT, il est resté longtemps dans les catalogues, on le retrouve dans la série C20 Trolls dans le Dragon Catalogue et le premier Compendium en 1983.

Tom Meier est un des fondateurs d'un autre producteur de figurines, Ral Partha, en 1975. Pendant plusieurs années, Citadel distribuait leurs figurines (on les trouve dans le premier Compendium notamment). Peut-être que c'est grâce aux liens entre les deux entreprises que Tom a aussi sculpté pour Citadel. Il devait avoir une certaine renommée, car plusieurs séries citent son nom, comme la C37 Tom Meyer's elves.

Le troll est une créature présente dans de nombreux folklores et récits, l'aspect retenu pour AD&D serait inspiré du roman de Poul Anderson Three Hearts and Three Lions, notamment pour ses pouvoirs de régénération, très bien mis en scène lors d'un combat épique avec les quatre protagonistes de cette histoire.

076 - C20 - Trolls - FTT3 - 1984 (1)

076 - C20 - Trolls - FTT3 - 1984 (2)

Je parlais de nombreux détails, je ne vais pas zoomer sur son entrejambe mais vous devriez voir quelque chose qui pendouille...  Pas de doute, c'est un mâle ! Les anciennes figurines n'avaient pas peur de ce que l'on appelle aujourd'hui du contenu explicite. Certaines séries étaient d'ailleurs d'assez mauvais goût, avec des esclaves femmes dénudées, écartelées, torturées, offertes à des dieux maléfiques sur des autels... De quoi alimenter la réputation très sexiste des jeux de rôle, présentés comme des jeux de garçons exclusivement.

Demain, un nouveau villageois.

Posté par cmonie à 02:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mai 2020

Moonglum / Citadel

 Lectures inspiratrices

Le Guide du Maître de la première édition d'AD&D propose l'annexe la N (page 222 de l'édition française), intitulée "Lectures inspiratrices et éducatives". On y trouve Trois cœurs, trois lions de Poul Anderson, dont je vous ai déjà parlé car il aurait inspiré aux créateurs du jeu le paladin, son cheval et son épée Holy Avenger, ainsi que l'idée d'alignements des personnages (le chaos et la loi s'affrontant en permanence). Il y a bien sûr dans cette liste la célèbre œuvre de JRR Tolkien et aussi des livres de Jack Vance (qui ont donné le système de magie d'AD&D, basé sur la mémorisation d'un nombre limité de sortilèges chaque jour). Un autre auteur a basé ses écrits sur la guerre entre chaos et loi (auxquels il ajoute le concept de balance) : Mickael Moorcok, qui décline le concept du "champion éternel" dans ses différentes sagas se passant dans divers univers parallèles où le champion est incarné par Elric de Melniboné ou par Hawkmoon, ou Corum... Il n'est pas très facile de lire la saga d'Elric, car les différents récits sont décousus et la chronologie à peine respectée. Moorcok écrivait de courts romans à un rythme effréné, ses écrits étaient aussi publiés dans divers magazines. C'est plus tard que ses histoires furent compilées en livres plus épais, mais sans beaucoup de cohérence parfois. À mon époque, les éditions Presses Pocket publiaient les aventures d'Elric et il me semble que l'ordre des parutions était assez... chaotique ! Pourtant, la plupart des joueurs d'AD&D ont lu ces livres, ils étaient incontournables et présentaient l'intérêt de mettre en vedette un antihéros tourmenté dans des aventures très sombres. Cela vaudrait peut-être le coup que j'essaie de me procurer une édition en VO récente, peut-être qu'un peu de ménage a été fait depuis. Après tout, je viens de lire les trois premiers tomes de Dragonlance et le roman de Poul Anderson et j'y ai plutôt pris du plaisir.

075 - Cover

Citadel proposa en 1986 une gamme EC Eternal Champion, sûrement pour viser comme public les adeptes du jeu de rôle Stormbringer, édité en 1981 et prenant place dans l'univers d'Elric. La figurine d'aujourd'hui est celle de Moonglum (Tristelune en VF), compagnon d'Elric et décrit comme un voleur trapu, au visage disgracieux et fendu d'un grand sourire, avec une tignasse rousse et deux épées à la main. Vous pouvez constater que la figurine est vraiment fidèle à cette description. J'ai aussi la figurine d'Yyrkoon, mais je la trouve peu intéressante et je n'ai pas prévu de la peindre avant un moment.

075 - EC05 - Eternal Champion Personalities - 02 - Moonglum - 1987 (3)

075 - EC05 - Eternal Champion Personalities - 02 - Moonglum - 1987 (2)

J'ai essayé moi aussi de respecter le personnage en lui donnant la bonne couleur de cheveux et des couleurs voyantes aux vêtements de ce personnage. Je regrette de ne pas avoir mieux réussi son visage, je n'ai peut-être pas assez dilué la peinture. J'ai appliqué aux pantalons la même technique des rayures que d'habitude, avec un trait plus fin au milieu. Le socle est recouvert de milliput dans lequel j'ai creusé avec une ficelle les joints du pavage. Je l'ai peinte le même jour que le prêtre d'hier mais elle était dans le deuxième lot de Jean-Philippe (et Yyrkoon dans le premier lot, un tel chaos dans ses dons est difficilement supportable !).

Au fait, c'est la 75e figurine aujourd'hui !

Next : Troll !

16 mai 2020

Forestal / Citadel

C'est un magicien ? Un druide ? Un clerc ?

Les belles figurines de prêtres (ou clercs si l'on utilise le nom officiel de la classe de personnage d'AD&D) ne sont pas si nombreuses que cela, surtout utilisables pour représenter son personnage. Jetez un coup d'œil à la gamme C03 Clerics de Citadel : il y a du choix en apparence, mais regardez mieux. Si vous cherchez des clercs aventuriers un peu classiques, avec une armure, une arme contondante et un symbole religieux, vous n'en avez pas beaucoup, au milieu des religieux en bure, des prêtres maléfiques, des moines ou des femmes plus ou moins habillées. De fait, je m'aperçois que j'ai très peu de figurines de clercs jouables et même celle d'aujourd'hui n'est pas vraiment classique et fait penser à un druide ou même à un magicien.

Elle date de 1985 et provient du troisième Compendium de Citadel, c'est une slotta et se nomme Forestal (en français Forestier, tout simplement). Je suis persuadé que le sculpteur avait en tête de créer un druide, classe peu représentée chez les différents fabricants de figurines, peut-être tout simplement parce que c'était une classe peu jouée. D'ailleurs, il n'y a pas de série "Druids" chez Citadel. Dans le Dragon Calatogue de début 1983, on pouvait en dénicher quatre dans la série des Specialists C05/2 Druids, dont une druidesse que je ne connais pas (http://solegends.com/citcat1983dragon/cit1983005-01.htm). Plus tard dans l'année, seules deux seront toujours proposées dans la série C05 Specialists, du premier Compendium. J'ai ces deux figurines, mais elles ont souffert du lead rot ; j'en ai peint une mais le résultat n'est pas extraordinaire... En revanche, Forestal est une de mes figurines préférées : de beaux vêtements de voyage, une armure discrète, un superbe chapeau, sa main gauche qui évoque le lancement d'un sort. Il ne porte aucun symbole religieux, ce qui me conforte dans l'idée qu'il s'agit d'un druide, un des plus réussis à mon avis.

074 - C03 - Clerics - 85-09 - Forestal - 1985 (2)

074 - C03 - Clerics - 85-09 - Forestal - 1985 (3)

Je viens de relire le Manuel des Joueurs de AD&D : le druide n'a pas droit aux armures en métal, ni au fléau. En suivant strictement les règles, cette figurine ne peut donc permettre que de jouer un clerc (un magicien n'a pas droit aux armures) !

J'ai choisi des couleurs plutôt ternes à dominante jaune, qui évoquent la nature : du kaki (Deathworld Forest) et de l'ocre (XV-88) pour les habits et du gris pour le chapeau. J'ai forcé sur les éclaircissements pour donner un effet usé et évoquer un homme vivant principalement en extérieur. J'ai texturé le socle avec une peinture technical, Lustrian Undergrowth, qui simule un sol de sous-bois, couvert de feuilles par exemple. J'ai ajouté quelques touffes d'herbes de flocages pour égayer avec des couleurs plus vives. Je suis assez satisfait du rendu final, surtout de l'aspect général, je pense avoir trouvé une jolie combinaison de teintes en accord avec l'esprit de cette figurine, qui provient du troisième lot de Jean-Philippe. Je l'ai terminée le 29 septembre 2019.

Demain, une figurine achevée le même jour, mais très différente et qui nous donnera l'occasion de parler littérature.

 

Posté par cmonie à 02:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,